Neuchâtel, le 12.12.2012

Ce matin, on attendait la fin du monde, mais elle n’est pas venue !

Coup dur pour l’Ecole Technique du Locle,  suite à un manque d’inscription elle ferme ses filières.

Comment en est-on arrivé là ? M. Philippe Gnaegi n’avait pas pris au sérieux les revendications du personnel du CPLN qui, à l'époque, s’était fortement opposé au transfert de leur école au Locle. Malgré un bon dossier qui montrait clairement que les élèves du bas ne monteraient pas au Locle faire des études, le conseil d'état de 2010 était resté sur sa décision.

 

 

 

Cet article vous choque, réagissez avant qu'il ne se soit trop tard !

 

un citoyen soucieux de la formation des jeunes

©2012 siteweb.ch sàrl